Saint-Bonaventure en triste situation

Cette église dont la construction primitive remonte au XIVe siècle, est aujourd’hui en très mauvais état, il n’y a pas eu une quelconque restauration depuis trente ans.

Aussi, la Ville de Lyon a-t-elle décidé de procéder à sa réfection, ou tout au moins à une partie, en allouant un budget de deux millions cinq cent mille euros, sur les vingt qui seraient nécessaires pour refaire le sanctuaire en totalité.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une véritable serpillère – Des études vont donc être lancées en ce qui concerne la reprise des toitures et façades, car il faut savoir qu’en septembre dernier, un pinacle est tombé sur la place des Cordeliers, heureusement sans faire de victime. « Le toit a donc été sécurisé, indique Philippe Gibert, 1er adjoint à la mairie du 2e arrondissement, mais il y a de nombreuses infiltrations ». En effet, six seaux se trouvent dans le bureau du recteur pour récolter l’eau ! Dès qu’il pleut, celle-ci pénètre dans l’édifice par de multiples orifices. « Cette église présente un intérêt cultuel et patrimonial certain, poursuit l’adjoint, il est donc urgent de s’en occuper ».

La ville a l’intention, compte tenu des désordres constatés, de reprendre l’ensemble des couvertures de l’édifice, et de restaurer une partie des façades. Seulement les études n’étant pas encore lancées, la réfection n’est pas pour les semaines à venir !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.