Rôle moteur de la Région

Etant donné le désengagement de l’Etat en ce qui concerne l’Enseignement supérieur et le développement du territoire, la Région doit définir des priorités dans ces domaines. Elle a donc saisi le Conseil économique, social et environnemental (Ceser), pour lui faire des propositions en la matière.

Ouvrir de nouvelles perspectives – La première des choses est de conforter le maillage territorial de l’enseignement supérieur en développant l’existant ainsi qu’en offrant des formations dans les villes intermédiaires, afin d’atténuer les déséquilibres actuels.

Vient ensuite le soutien du parcours des étudiants, spécialement en généralisant l’alternance à tous les niveaux et tous secteurs d’activité, tout en veillant à une amélioration qualitative, afin d’apporter une réponse pertinente aux enjeux d’évolution des métiers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il  est également nécessaire d’améliorer la vie étudiante (logement, santé, insertion sociale etc.) et par là contribuer à favoriser la réussite et l’intégration professionnelle. « Améliorer les liens entre production de connaissances et dynamiques territoriales, en soutenant la recherche dont l’excellence se mesure à sa capacité à impacter le développement socio-économique des territoires, nécessite une mise en réseau des acteurs concernés » indique Francis Navarro vice-président du Ceser.

Le nouveau schéma régional doit aussi avoir pour ambition de renforcer l’attractivité et le rayonnement international de l’enseignement supérieur et de la recherche, conditions essentielles pour faciliter l’insertion professionnelle.

L’Europe soutient fortement le développement de la recherche et de l’innovation, ainsi que la mobilité. La région doit donc faciliter l’accès aux programmes proposés.

Il est également de bon ton de développer la formation continue dans l’enseignement supérieur qui peut être un levier pour renforcer les liens avec le territoire en répondant aux besoins des employeurs et de la population active.

Au-delà de sa mission fondamentale de transmission de savoirs l’enseignement supérieur doit contribuer à développer l’autonomie, l’esprit critique et la créativité des étudiants, pour leur permettre de répondre à de nouveaux défis économiques et sociaux.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.