Réussite à Chevreul

Malgré les tempêtes et les écueils, Françoise Missir, directrice de Chevreul a tenu bon la barre, et su maintenir l’établissement dans la voie de l’excellence. Au moment de son départ à la retraite, elle laisse un établissement solide.

Une carrière ignacienne – Lorsqu’elle est arrivée à Chevreul en septembre 2012, c’est la tourmente ! Le lycée quitte la rue Sala pour aller dans le 7e arrondissement, et le collège est en plein réaménagement. Françoise Missir, qui a déjà une longue expérience, puisqu’après des débuts à l’école Saint-Louis de la Guillotière, elle part à Saint-Chamond, puis revient au lycée professionnel Saint-Marc et à l’Icof avant d’être nommée à Chevreul, prend rapidement ses marques. Si le navire tanguait à son arrivée, elle a su le redresser et le remettre dans la bonne direction, puisque aujourd’hui, le lycée comme le collège affichent complet. « Françoise Missir a exercé son métier avec passion, constamment à l’écoute des autres, elle a su résoudre, convaincre et parfois trancher, dans le calme, la dignité et l’efficacité » indique Sophie Chaine, présidente du conseil d’administration. Dès septembre prochain, Chevreul accueil une classe ULIS, réservée aux enfants ayant des troubles de la fonction cognitive, ce qui est révélateur du projet ignacien porté par l’école. « Si le 2e arrondissement a perdu un lycée, il est gagnant sur le collège » indique le maire Denis Broliquier en remettant la médaille du 2e arrondissement à la directrice qui reconnait que cent soixante-quatre trimestres passent très vite !

Denis Broliquier et Françoise Missir

Denis Broliquier et Françoise Missir

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.