Retour en force

Pendant huit semaines, les trottinettes ont disparu de l’espace public, pour revenir le 11 mai avec une offre sécurisée.

Véhicule partagé

Les lyonnais reviennent vers la trottinette, plus souvent qu’avant la crise, et pour des trajets plus longs. Ceci, certainement pour remplacer un autre mode de transport car il n’y a pas de problème de distanciation, ni de pollution ! « La seule difficulté est la désinfection, qui est faite à la fois dans la rue par nos agents, et au dépôt, indique Antoine Buy responsable de Lime à Lyon, soit au minimum une fois par jour ». Le coût supplémentaire engendré par la désinfection est pris en charge par les opérateurs.

Les quatre opérateurs actuellement à Lyon sont satisfaits du développement des pistes cyclables et des quarante-sept emplacements prévus pour garer les trottinettes.  Outre le centre-ville, ils déploient des engins aux abords des parkings relais, en proposant des tarifs avantageux.

La part modale de la trottinette à Lyon était d’un à 2% il y a un an. « Aujourd’hui on ressent une croissance constante du nombre d’utilisateurs, poursuit Antoine Buy, la crise a accéléré le mouvement ». En effet, Lime ressence chaque semaine de mille à deux mille nouveaux utilisateurs qui n’avaient jamais utilisé le service auparavant.

Des contrôles de régularité seront effectués après l’été, car il est impératif que les usagers respectent le code de la route.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.