Respect des personnes

Amnesty International qui s’oppose à la peine de mort, est venu le mercredi 10 octobre place Louis Pradel, afin de sensibiliser les lyonnais à ce sujet délicat.

Un levier, l’opinion publique

Les Droits de l’Homme sont universels. De plus en plus de voix s’élèvent contre cette peine qui s’applique de moins en moins, en quarante ans, cent pays l’ont abolie

« Il s’agit d’un traitement cruel et dégradant pour tous, aussi bien le condamné que celui qui est chargé d’appliquer cette peine, affirme la responsable Sylvie Daubignard, nous voulons avoir une influence mondiale en mettant une pression sur les pays qui la pratiquent ». En Europe, seul  le Belaruss l’inflige encore, mais aux Etats-Unis, en Chine et au Moyen-Orient elle est encore dans les mœurs. « Ces pays sont violents, car la justice est violente, poursuit Sylvie Daubignard, ceux où elle n’est pas appliquée sont plus apaisés ». L’objectif de la justice est d’apporter paix et sérénité afin que les condamnés puissent à terme, revenir au sein de la société. Amnesty International se mobilise sans relâche, en essayant au moyen de pétitions, d’entrainer les populations, en travaillant sur les mentalités ainsi que sur les législations, pour obtenir l’abolition universelle et inconditionnelle de ce châtiment.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.