Résistance, prenons la rue

Le mardi 12 septembre, le CGT a organisé une manifestation de la Manufacture des Tabacs à la place Bellecour, pour lutter contre la réforme du code du travail, mais celle-ci a mal commencé.

D’après les manifestants – 10000 selon eux, 5000 selon la police –  cette dernière a dès le départ voulu casser la manifestation qui  a failli dégénérer lorsqu’elle a envoyé des gaz lacrymogènes.

Dégradation des conditions de travail

Ce projet de loi qui entend réformer par ordonnances le code du travail va dans le sens de la rénovation sociale. Il donne la possibilité aux entreprises de négocier des accords dans un grand nombre de domaines, et veut plafonner les indemnités prud’homales. Des négociations avec les syndicats ont eu lieu durant l’été, mais la CGT ne veut rien entendre. « Ce projet est pire que celui de la précédente loi travail, lance un organisateur, il est beaucoup trop libéral »

Les manifestants sont déterminés à défendre leurs droits  « Ces ordonnances vont faire sauter les conventions collectives, elles ne peuvent qu’installer la précarité » soutient Monique de la CGT. Les manifestants veulent combattre la régression sociale, pour eux les patrons n’en ont jamais assez. « Ils veulent nous laisser au bord de la route lance Lionel de Solidaire, on ne pourra plus se faire soigner ».

Les syndicats souhaitent que la mobilisation s’amplifie et s’ancre dans toutes les entreprises afin que naisse un mouvement social fort.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.