Un réseau très sécurisé

GRT Gaz exploite le réseau de transport de ce fluide dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, excepté le Cantal. Elle a présenté son bilan 2017, le mardi 6 janvier.

Décollages des biogaz

Au cours de l’année écoulée, il y a eu une envolée de la part des gaz verts, dans une consommation globale en baisse lente mais sure, de 1% par an.

GRT gaz qui a un contrat et une mission de service public, possède trente-deux mille kilomètres de canalisations en France dont quatre mille en Auvergne-Rhône-Alpes. « C’est un véritable réseau sanguin très puissant, qui permet de stocker l’énergie » indique Georges Simandi délégué territorial sud-est.

L’émergence des biogaz devrait faire évoluer le réseau puisqu’il y aura une diminution des importations pour une augmentation de la production nationale. « La transition énergétique est pour nous une révolution, assure le délégué territorial, nous prévoyons 30% de la consommation en biogaz d’ici 2030 ». Dans cette optique, la société construit six installations de production en Auvergne-Rhône-Alpes.

En tant que service public, GRT gaz adapte son réseau pour répondre aux besoins des clients et réalise dans la région quelques opérations de grande envergure pour renforcer les réseaux.

Le gaz est au cœur et au service de la transition énergétique. Dans l’avenir, le binôme gagnant combinera gaz et électricité.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.