Rénovation réussie

Construit du XVe au XVIIe siècle, le Musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique termine une rénovation qui aura duré un an.

Entretenir le patrimoine

Ce sont les façades de la cour et un escalier classés qui ont été remis en valeur. « L’enjeu était de trouver une cohérence dans la restauration de ce bâtiment Renaissance en pierre dorée » précise Ludovic Jal-Billet architecte du patrimoine. Un travail de consolidation a été fait, particulièrement sur les meneaux et traverses, en cherchant à respecter la cohérence de l’époque.

Aujourd’hui, la cour a retrouvé un esprit Renaissance. « Nous avons conservé certain signes de vieillissement, poursuit l’architecte, car la patine est un signe patrimonial ».

Sur l’escalier qui était en piteux état, des dalles de pierre ont été greffées, de manière à lui redonner une allure flamboyante.

Ce bâtiment, l’Hôtel de la Couronne, est au XVe une demeure privée. Il est racheté en 1604 par le Prévôt des Marchand qui y installe la Maison de Ville. En 1643, le fameux « Vœu des échevins » qui demandait à la Vierge de protéger la ville contre la peste, est rédigé en ce lieu. En 1654 le consulat quitte cet Hôtel qui jusqu’au XIXe abritera diverses activités, puis en 1863 le Crédit Lyonnais s’installe dans cet îlot urbain jusqu’en 1956, date à laquelle il est repris par la Ville de Lyon qui y installe le musée de l’Imprimerie, qui se justifie par l’importance de la ville comme centre de production de livres, du XVe au XIXe. Depuis 2005, il est classé comme Musée de France.

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.