Rencontres difficiles

Tous les mercredis de l’année, l’association Donner la main Don de soi effectue des maraudes dans la presqu’ile.

Secourir sans s’attacher

Inlassablement, elle travaille pour les sans-abri, afin de les aider à trouver un hébergement et un emploi. « Depuis un mois nous avons un employeur maraicher à Balbigny qui propose d’héberger des SDF, en les faisant travailler dans ses champs, indique le président Jean-Marc Roffat, ce qui correspond parfaitement à ce que nous suggérons depuis longtemps ». Un couple bénéficie déjà de cette solution.

L’association insiste pour une meilleure prise en charge des sans-abris par les pouvoirs publics. Depuis des années, elle demande l’ouverture par grand froid, de la station de métro Ampère-Victor Hugo, facile à sécurisé étant donné sa petite taille. « Nous nous heurtons au refus de la présidente du Sytral, qui semble ne pas comprendre que nous demandons cela pour sauver des vies » poursuit le président qui souhaiterait la rencontrer pour lui exposer la situation, et lui parler les yeux dans les yeux.

« Ces maraudes sont pour moi comme une drogue, indique Fatima qui vient tous les mercredis, j’ai besoin de voir mes amis les sans-abri ». Les bénévoles ont réussi à nouer des relations avec certains, chaque semaine ils leur apportent des vêtements et leur offrent des sandwichs, mais comme le dit Malika, « il faut faire attention qu’ils ne s’attachent pas trop à nous ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.