Renaissance programmée

Après une traversée du désert de six années, la salle Rameau doit dans les mois à venir être restaurée, pour livraison d’un bâtiment plus contemporain, respectueux du patrimoine, en septembre 2024.

Joyau patrimonial

C’est en ayant signé un bail emphytéotique de soixante ans, que la Compagnie de Phalsbourg va pouvoir rendre ces lieux plus fonctionnels. Le projet initié par l’ancienne municipalité, a été revu à la baisse de manière à mieux s’insérer dans le quartier.
Un tiers-lieu qui occupera l’ancienne salle de billard, au rez-de-chaussée sera la porte d’entrée et l’accueil de cette nouvelle salle de spectacle. Les représentations – musique classique, jazz, musiques actuelles, chanson française – auront lieu au premier étage dans un salon modulable, pouvant accueillir de quatre cent cinquante à neuf cents spectateurs. Une verrière accueillant un restaurant proposant de l’alimentation durable, sera installée sur le toit.

« Il s’agit d’un projet culturel d’intérêt général, indique Nathalie Perrin-Gilgert adjointe à la culture, nous voulons respecter l’histoire de l’une des premières salles de France dédiée à la musique symphonique, tout en s’inscrivant dans le présent ».

Les habitants du quartier, bien que satisfaits, restent tout de même vigilants. « Nous ne voulons pas que cette restauration impacte le bâti » déclare Françoise Lapeyre-Uzu du collectif Salle Rameau.

Ce projet s’inscrit dans une dynamique urbaine, et respectera l’édifice, joyau architectural.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.