Remous dans le 1er !

En 2014, la municipalité du 1er arrondissement a été élue à une large majorité pour le programme qu’elle présentait.

Tirer les conséquences

Le 7 mai 2019, plusieurs élus de la mairie du 1er arrondissement ont voté contre le compte administratif présenté, qui a tout de même été accepté par le Conseil Municipal.

Sans coup férir, la maire Nathalie Perrin-Gilbert leur a demandé de démissionner, mais ils n’ont pas voulu ; elle leur a donc enlevé leurs délégations. Mais lors du Conseil d’arrondissement du mercredi 19 juin, la majorité des élus a souhaité qu’ils conservent leur poste d’adjoint, car ils ont été élus sur un programme, et doivent le mener à bien. « Malgré les tensions, nous avons continué à faire notre travail » explique Arthur Remy 1er adjoint, sur la liste des bannis ! Les habitants du 1er arrondissement ont le droit d’avoir un conseil d’arrondissement qui fonctionne, et une mairie qui les informe, les relations internes ne les concernent pas.

Les quatre adjoints en question, qui souhaitent reprendre leur délégation, sont donc maintenus dans leurs fonctions, mais Nathalie Perrin-Gilbert refuse de la leur redonner car elle estime qu’ils doivent tirer les conséquences de leur vote négatif. Ils seront donc des adjoints sans travail, mais continuant à percevoir leurs indemnités qui sont issues de l’argent public. Quel irrespect pour les lyonnais !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.