Remontée du temps

La presqu’ile est constituée d’alluvions déposées par le Rhône et la Saône au fil des millénaires. Elle présente un aspect morcelé à la topographie irrégulière. Au début de notre ère le changement de climat entraine un ralentissement du débit du Rhône dont deux bras encadrent le secteur où sera construit plus tard l’Hôtel-Dieu. Après avoir diminuées dans l’antiquité, les crues redeviennent plus intenses du XIVe au XIXe siècle.

L’Hôtel-Dieu, en reconversion actuellement, est situé sur un tènement où il y a eu comme l’ont attesté les fouilles, plusieurs occupations successives.

La première date des années 40 de notre ère. Des enduits peint de cette époque ont été retrouvés ainsi que quelques vestiges du haut moyen-âge. Mais c’est surtout à partir du XIVe, le pont du Rhône ayant été construit, qu’un habitat va petit à petit apparaitre rue Bourgchanin (actuelle rue Bellecordière) formant au fil du temps un quartier.

Dans la partie nord de l’Hôtel-Dieu a été mise à jour une occupation funéraire d’une exceptionnelle densité.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.