Relocalisation industrielle

En cette sortie de crise, la Région se mobilise pour ramener sur son territoire, de la production jusqu’ici délocalisée en Asie ou dans les pays de l’est. Elle a présenté son plan le mercredi 1er juillet à l’Hôtel de Région.

Choc de confiance

Le fait de trop dépendre de l’étranger se paie de façon lourde, les derniers mois l’ont démontré. Aussi, un plan d’un milliard d’euros a-t-il été déployé pour la relance industrielle, dont trois cent mille euros pour soutenir la relocalisation d’entreprises.

Ainsi, sont déjà sur les rangs un fabricant de lunettes de protection, un fabricant de chaussures de sport, un autre de matériel de sécurité et de masque, une entreprise agroalimentaire, bref de nombreux secteurs se positionnent pour revenir en France, et de ce fait bénéficier d’un accompagnement de la Région. « Ce soutien est un plus, déclare le président de Chamatex entreprise textile ardéchoise, mais il s’agit d’un gros investissement que nous devions faire de toute manière ».

Toutes ces relocalisations permettent de ramener de l’activité en Auvergne Rhône-Alpes, et donc des créations d’emplois. « Il y en a déjà plus de sept cents prévus d’ici fin 2021, mais ce n’est qu’un début, car notre objectif est à terme, d’en créer plusieurs dizaines de milliers » indique le président Laurent Wauquiez.

Il est important de considérer l’origine du produit, car la première écologie, dont les français et lyonnais sont friands, est d’acheter la production locale !

contact: lyon-presquile@orange.fr

origine,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.