Relancer la machine …

La métropole a annoncé la création de quinze pistes cyclables stratégiques dès le 11 mai et d’une quarantaine cet été, le long des rives de Saône, avenue Berthelot, ou encore pour aller de Gerland aux facultés.

Déconfinement oblige

« Il s’agit d’installations légères, indique le président David Kimelfeld, nous n’avons ni le temps ni les moyens d’imaginer des aménagements végétalisés et des esthétiques poussées ». Et de rappeler que la capacité d’autofinancement de la métropole a été divisée par deux depuis le début de la crise sanitaire !

De ce fait, le vélo apparaît donc comme l’une des solutions au casse-tête des déplacements pendant cette période transitoire au cours de laquelle le virus est encore présent !

D’autre part, les commerçants de la presqu’île ont proposé de renouveler l’expérimentation de la piétonnisation testée l’automne dernier. « Mais il faut aller plus loin, élargir les trottoirs en supprimant des places de stationnement », soutient le conseiller métropolitain EELV Bruno Bernard. De plus, les bacs à fleurs rue Edouard Herriot vont être enlevés !

A partir du 11 mai, il sera nécessaire de mieux partager l’espace public ; trottoirs réservés aux piétons qui font la queue devant les magasins, distanciation oblige, et davantage de pistes cyclables. La crise sanitaire introduit une vision du monde différente, et la dimension écologique, déjà très présente, risque de se renforcer !

contact: lyon-presquile@orange.fr

piste,vision,dimension,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.