Redémarrage progressif

La CCI fait savoir qu’après sept semaines de confinement les deux tiers des entreprises sont en activité avec un niveau de production en dessous de 70%, mais doivent faire face à d’importantes problématiques, à savoir organiser le travail et gérer le personnel dans le respect des mesures de distanciation et des conditions sanitaires demandées, nécessitant l’obtention de masques, de gel, de visières et autres moyens de prévention, ainsi que la désinfection des locaux. 

Organisation à réinventer

Pour les entreprises, la principale conséquence de la crise est la baisse des commandes et des ventes (77%), principalement dans l’hôtellerie-restauration, où la crise est un véritable tsunami, ainsi que dans l’industrie et le commerce traditionnel. De ce fait, les deux tiers des entreprises ont recours au chômage partiel qui reste très élevé, et un grand nombre au télétravail.

Soulager la trésorerie est donc un impératif pour les entreprises : 64% d’entre elles demandent des reports de charges et des aides ou dispositifs d’urgence, car elles ont la nécessité de se réapprovisionner pour avoir des stocks suffisants. D’autre part elles ont une attente en matière d’accompagnement pour les aider au redémarrage

« Actuellement, nous ne sommes pas dans une situation très difficile grâce au chômage partiel qui a été accepté, indique un gérant de PME, c’est la reprise qui va être dure car nos clients en profitent parfois pour mettre fin à nos prestations ou annuler des commandes. »

Une plateforme partenariale dédiée CARE – Collectif pour l’assistance au redémarrage des entreprises – va être lancée par la CCI début mai. Elle vise à mettre en place, en lien avec l’Etat, les collectivités territoriales et les organismes clefs (URSSAF, banques, assurances…) un dispositif d’aide pour accompagner les entreprises dans le redémarrage de leurs activités. « Porte d’entrée dédiée », cette plateforme digitale a l’ambition de répondre, très vite, à toutes les problématiques liées au redémarrage des entreprises.

A partir du 11 mai, les commerces devront adapter leurs relations commerciales, circuits courts, mises en place de drive et prise de commandes par internet, d’autant que la chaîne logistique et d’approvisionnement est sous tension.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.