Redécouvrir le centre-ville

Depuis quelques semaines, avec le mouvement des Gilets Jaunes, la situation a bien changé, les commerçants de la presqu’ile craignent que les clients prennent d’autres habitudes, et ne viennent plus, ou moins faire leurs achats dans la presqu’ile.

Avant tout, garder le moral

Le quartier Bellecour-Carnot a été spécialement impacté par la diminution de fréquentation. « Mais on ne baisse pas les bras, indique Fabrice Bonnot président de l’association Charité-Bellecour, nous devons redonner le moral à tous ces patrons indépendants qui voient leur chiffre d’affaire baisser ».

Pour ce faire, quatre associations de commerçants, Charité-Bellecour, Quartier Auguste Comte, ACOR pour la rue Victor Hugo et le Petit Bellecour pour la rue du Plat, se sont fédérées pour réunir ainsi quelques trois cents adhérents, et avoir plus de poids vis-à-vis des pouvoirs publics. « Mais cela n’est qu’un début, précise Kelly Ingargiola présidente des commerçants de la rue Victor Hugo, nous espérons que d’autres associations vont venir nous rejoindre afin de créer un grand mouvement commun pour redynamiser la presqu’ile ». Elles ont d’ailleurs prévu d’organiser un évènement festif en juin, une façon de montrer que les commerçants existent avec de belles boutiques bien achalandées, et que malgré les difficultés, ils sont bien là !

Dans tous les cas, les associations attendent un soutien de la ville et de la région qui puisse les aider à revitaliser le centre-ville, mais comme le précise Valérie Eymeric, présidente du quartier Auguste Comte « C’est avant tout à nous à nous à nous prendre en charge, et à faire en sorte d’attirer de nouveau les clients ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.