Reconnaissance patrimoniale

Lors du Conseil Municipal du lundi 23 septembre, a été votée la quatrième convention Etat-Ville de Lyon, 2019-2024, en ce qui concerne le patrimoine.

Entretien au quotidien

En 1998, Lyon a été inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco. Depuis, des partenariats pluriannuels sont signés avec l’Etat, au service de la préservation, de la restauration, et de la valorisation de ce patrimoine. « Cette convention constitue un cadre dans lequel nous agissons, indique Jean-Dominique Durand adjoint délégué au patrimoine, nous allons définir des critères de priorisation ».

L’histoire de Lyon se lit à travers son architecture et son patrimoine qui s’inscrit dans une dynamique culturelle – cent quatre-vingt-dix-huit Monuments Historiques, dont cinquante-deux classés – auquel les citoyens sont très attachés, l’Etat doit faire en sorte qu’ils traversent le temps. « Cette convention marque le partenariat durable que nous avons avec l’Etat, poursuit l’adjoint, nous avons la volonté d’achever les restaurations, comme à Saint-Nizier où après la nef, les bas-côté vont être refaits, et à Saint-Bonaventure où ce sera la façade ». Ceci, en garantissant un équilibre entre patrimoine religieux et profane car l’attention sera également portée sur certains espaces publics et sur des monuments comme celui de Louis XIV place Bellecour. « Le patrimoine est un bien commun que nous avons en partage, ajoute Michel Prosic directeur de la DRAC, tous les lyonnais ont droit au beau révélé par ces restaurations ».

Depuis 1998, trente millions d’euros dont l’Etat en a pris un tiers à sa charge, ont été investis dans le patrimoine, le reste étant à la charge de la ville aidées par quelques mécènes. Cette quatrième convention porte sur onze millions.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.