Ras le bol ! Rien ne va plus !

Un mouvement de grève massif a eu lieu jeudi 13 janvier dans l’ensemble de l’Education Nationale, du directeur d’établissement au surveillant, cinquante à soixante pour cent des personnels se sont mobilisés afin d’exprimer leur colère et leur lassitude.

Mesures urgentes

Une grande pagaille relative au protocole sanitaire qui a été revu trois fois en une semaine, règne dans les écoles, mettant sous tension les élèves, les parents et les enseignants. Tous demandent des mesures de protection suffisantes. Les classes ferment car il y a des cas de Covid chez les élèves et chez les professeurs.

Face à des protocoles difficilement applicables, et changeant constamment, le gouvernement et l’administration témoignent du peu de considération qu’ils ont à l’égard du corps enseignant. Garder les écoles ouvertes à tout prix est un principe respectable, mais il ne doit en aucun cas devenir une position rigide ; une ambition sans moyens va dans une impasse. Il manque d’enseignants et de remplaçants. « Cela n’est pas étonnant indique une professeure, depuis quatre ans, afin de faire des économies, plusieurs centaines de postes ont été supprimés dans l’académie ». Il y a donc une surcharge de travail du fait du manque d’enseignants, et aujourd’hui l’épidémie, ne fait que renforcer cette situation, étant donné que les absents sont nombreux. C’est la goutte qui a fait déborder le vase ! « Nous dénonçons un amoncèlement de restrictions qui dure depuis des années, affirme un délégué CFDT, les dernières annonces gouvernementales n’ont fait que renforcer notre colère ».

Depuis l’apparition du variant Omicron, les enfants sont plus fréquemment malades, d’où tests et fermetures de classes, mais pas dans tous les cas, parfois les cas contact viennent à l’école ! Dans leur grande majorité, les professeurs combattent les solutions mises en place face au virus.

L’éducation est une politique de long terme par excellence. Pour cela, l’Education Nationale doit être en état de marche, ce qui d’après l’ensemble des professeurs et personnels scolaires, n’est pas le cas actuellement.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.