Quinze ans déjà !

Une exposition originale et qualitative, inaugurée le mercredi 25 avril aux Archives Municipales, retrace les quinze ans de construction de la Confluence. Cet évènement permet d’apprécier aussi bien au niveau de la vue, de l’ouïe que du toucher, la transformation, et la construction d’un quartier, un morceau de la ville est mis en évidence.

Renaissance programmée

En 2000, ce quartier était désinvesti, après quinze années, puisque les travaux ont démarré en 2003, la renaissance est là, mais non encore achevée. Cette exposition permet un retour sur l’histoire. La création de la Confluence a été le premier projet porté à la fois par la ville et par la Courly, qui ont travaillé avec des acteurs privés. « En 2003 il n’a pas été facile de trouver les premiers promoteurs et architectes, indique Michel Le Faou vice-président de la Métropole chargé de l’urbanisme, mais aujourd’hui ils frappent à la porte ! ».

En effet, par ce projet, Lyon a émergé sur la scène européenne. La Confluence est désormais attractive internationalement, deux cent cinquante délégations étrangères viennent chaque année visiter ce quartier tourné vers le XXIe siècle, à la pointe de la modernité. Il y a non seulement des innovations technologiques, mais aussi un côté social auquel tient la municipalité. Cette ville durable fait une large place à la nature, pour une qualité de vie la meilleure possible. A voir jusqu’au 20 octobre 2018.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.