Question migrations

L’association Réseau Trace est née il y a vingt ans, pour insuffler une dynamique sur l’histoire et la mémoire de l’immigration en Rhône-Alpes.

Migrations d’hier et d’aujourd’hui

Son objectif est de remettre en scène ce qui n’a pas été reconnu, et occulté depuis longtemps, afin de projeter en avant les populations immigrées et leurs descendants. Pour ce faire, a été organisée une biennale dont l’édition 2020 a été inaugurée aux Subsistances, le mercredi 7 octobre.

En Auvergne-Rhône-Alpes, trois cents associations ont apporté leur contribution à cette magnifique Biennale, et faire ainsi cent cinquante propositions, tables-rondes, conférences, films, spectacles, expositions, etc., ayant trait à la lutte, à l’engagement, à la liberté, égalité et fraternité. « Nous avons besoin de débattre sur les différences existant dans la société française » lance la présidente Lela Bencharif. L’avenir de l’humanité ne se fabriquera qu’avec la libre circulation des personnes, émigration, immigration, accueil des migrants etc.

Cette biennale permet de faire vivre l’histoire d’il y a cinquante ans, de l’animer à travers le tissu social actuel, pour atteindre une société meilleure. Lyon se veut plus accueillante aujourd’hui qu’hier ; l’approche de Trace est de relier la mémoire et l’actualité, pour aborder sereinement ces débats d’actualité, et ainsi souder la société. www.traces-migrations.org

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.