Question de vie ou de mort

A l’occasion de la journée mondiale contre l’homophobie, un rassemblement organisé par quarante-trois organisations gays et lesbiennes a eu lieu jeudi 17 mai place de la Comédie.

La communauté LGBT se mobilise

L’objectif premier était de demander la libération de Moussa, jeune guinéen qui a fui la Guinée, car bisexuel, il risquait l’emprisonnement, voire la peine de mort. Sans papier, la France voulait l’expulser début Mai, il a refusé de partir et est placé en détention provisoire. « Au pays des droits de l’homme, il est inadmissible de vouloir renvoyer quelqu’un dans son pays pour qu’il y soit lynché » clame Olivier Borel de l’association Lesbienne and Gay pride.

Il n’y avait pas que des homosexuels lors de ce rassemblement, des couples comme Georges et Geneviève, étaient venus soutenir la cause de ce pauvre garçon emprisonné à Lyon, que les autorités veulent envoyer à la mort.

Les associations demandent sa libération immédiate, et s’élèvent contre la loi pour l’immigration maitrisée. « Ni expulsion, ni détention, mais régularisation » scandaient-elles.

Ce rassemblement a été l’occasion de porter un message en faveur des homosexuels qui sont à peu près acceptés en France, bien qu’il y ait encore beaucoup de discriminations et d’injustices, mais où les agressions homophobes sont de plus en plus violentes.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.