Quand la Saône s’anime …

A l’origine, le Pardon des Mariniers, qui a eu lieu à la Confluence autour de la darse le dimanche 3 juin, était une fête religieuse célébrée avant le départ des marins vers des horizons lointains.

Lien entre terre et mer

Cette journée, organisée par les Amis du Lien et la mairie du 2e, tournée essentiellement vers les bateaux, a été l’occasion de fêter les bateliers et tous les métiers de l’eau. Animations, démonstrations de joutes nautiques, promenades en bateau, visite du port Edouard Herriot, ont permis aux lyonnais de se familiariser avec ce milieu peu connu de la batellerie.

L’histoire des fleuves est très importante pour la ville de Lyon, elle explique son développement, et  son ouverture vers le grand large ! Actuellement, cent péniches, dont 80% de logements, sont stationnaires à Lyon.  Les habitants de ces dernières se sentent lyonnais, vraiment du quartier où ils participent aux activités, mais comme le reconnait l’un d’eux, « nous sommes un peu considéré à la marge ».

« 20% font tout de même partie du monde industriel, mais cela n’est pas suffisant » martèle Didier Blanchon président des Amis du Liens. Le fluvial est le transport d’avenir pour les grosses quantités. Son concurrent principal est la route, qui dans de nombreux cas ne pourrait être utilisée que pour le premier et le dernier kilomètre. Mais bien sûr, cela ne convient pas à tout le monde !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.