Projet de grande envergure

La rive droite du Rhône est saturée, il y a beaucoup d’automobile, peu de verdure, et peu de place pour les vélos et trottinettes, ainsi qu’un niveau sonore et une pollution très forts.

Opposition frontale

La Métropole et la Ville de Lyon souhaitent redonner cet espace aux familles, enfants, jeunes et séniors, ainsi que mettre en valeur les quais et le Rhône. Ce réaménagement s’inscrit dans un projet global d’amélioration et de partage de l’espace public. Aménager la ville à l’usage des habitants, commerçants et visiteurs tout en l’adaptant au changement climatique, est l’objectif que se sont fixé les deux collectivités. Leur intention est de créer un corridor végétal afin d’offrir sur tout le linéaire, un espace de promenade et de détente, ainsi que de mettre en valeur les pieds d’immeuble, et le riche patrimoine de ces quais.

L’objectif est de bon aloi, mais il ne faut pas se voiler la face, la municipalité veut restreindre de façon drastique la circulation automobile, en créant des aménagements cyclables et un site propre pour les transports en commun.

Ceci sans proposer aucune alternative ! La circulation actuelle, quelques quatre-vingt mille véhicules par jour, ne va pas s’évaporer, mais rejoindre les autres quais ou pénétrer dans la presqu’ile qui ne seront alors que bouchons. « Il faut avant tout apaiser la presqu’ile, précise Bernard Colombaud président du Comité d’Intérêt Local Centre Presqu’ile, autrement vous vous dirigez vers un fiasco ». Mais cela n’est pas l’avis de Bruno Bernard président de la Métropole, pour qui ce projet apaisera la presqu’ile. Reste à savoir qui a raison et qui a tort ?

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.