Presqu’ile apaisée

Contrairement aux idées qui circulent, tous les habitants de la presqu’ile ne peuvent pas louer un garage ou un parking qui sont beaucoup plus couteux que le stationnement sur voirie, dont il y a un déficit de places entre Rhône et Saône.

La concertation sur le projet presqu’ile, qui prévoit d’apaiser celle-ci, commencera au deuxième semestre 2022. Les mobilités au sens large seront étudiées, ainsi que le stationnement. « Nous voulons créer et développer des alternatives entre les différents modes de transports afin que de nombreux habitants puissent en profiter » indique Valentin Lungenstrass adjoint chargé des mobilités.

Ainsi métro, tram, bus, vélo, trottinette seront mis en avant, afin d’éradiquer le plus possible la circulation automobile du centre-ville. « La mairie centrale fait la chasse aux voitures, déclare Pierre Oliver maire du 2e arrondissement, elle cherche à supprimer le plus de places de stationnement possible ». La ville assure pourtant travailler sur les parkings publics dans lesquels un certain nombre de places, peut-être plus qu’actuellement, devront être réservées aux résidents.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.