Premier pas vers la libération

Depuis septembre 2017, les élèves de 1ère du Centre Saint-Marc ont travaillé sur le Débarquement de Normandie du 6 juin 1944. Des ateliers et visites sous la direction de leur professeur d’histoire, Fabienne Siguier-Montibert, leur ont permis d’approfondir leurs connaissances. Le mardi 8 mai, ils ont présenté leurs travaux à leurs camarades.

Attaque sans précédent

Au matin du 6 juin, les américains sont arrivés sur ces plages meurtrières, où plusieurs milliers périrent dès le premier jour, bien que les alliés aient tout fait pour brouiller les pistes. Parachutés, les américains mènent une guerre offensive, alors que pour contrer l’invasion, les allemands mènent une guerre défensive avec des armes de qualité supérieure, mais disparates. Suivant les plages, c’est plus ou moins difficile pour les américains. « Le fracas des explosions était effrayant, il y avait des corps partout » dira un rescapé. La Résistance qui avait été informée par Radio Londres, va jouer un rôle clé dans ce débarquement.

Malgré les pertes sévères qui les touchent, les américains continuent leur progression. Lors de la bataille de Normandie, les allemands qui ont énormément de pertes, battent en retraite. Il n’empêche que la région sera dévastée par les bombardements, car ce fut une vraie bataille avec engagement total des deux camps.

Ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le revivre. Le 8 mai est un jour très important, car il marque la fin d’un conflit mondial, la fin du nazisme et la victoire de la liberté sur le totalitarisme, ce qui a permis de construire un socle nouveau, l’Europe, afin que règne la paix.

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.