Préférence régionale

Dès 2016, la Région a affiché son ambition de réorienter l’achat et l’investissement au niveau régional pour qu’ils bénéficient autant que possible à l’économie et aux entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes.

Pas de retour
Aussi, tout en restant dans le cadre de la légalité, la Région a donc pris des mesures très concrètes pour combattre efficacement le recours au travail détaché sur ses chantiers. Une brigade de contrôle vérifie les cartes professionnelles et la bonne pratique du français. « Malgré ce qui nous est reproché, cette clause insérée dans les marchés publics de la région sera maintenue » précise Laurent Wauquiez président du Conseil Régional
Auvergne-Rhône-Alpes est la première région de France à apporter la démonstration que la préférence régionale est possible, la clause de langue française est un moyen de conforter cet objectif. « Je l’assume et je ne lâcherai pas, nous emploierons toutes les armes pour que les impôts de notre région qui financent les chantiers servent aux entreprises et aux emplois régionaux » poursuit le président tout en précisant que le travail détaché tire vers le bas la qualité de ces chantiers, et qu’il est donc bien préférable, quitte à les payer plus cher, d’employer des travailleurs locaux.
Il appartient à la région de faire respecter les dispositions contractuelles qui la lient avec les entreprises. En cas de constat de travailleurs détachés légaux non-déclarés, celles-ci seront sanctionnées.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *