Pouvoir d’évasion

2020 marque le soixantième anniversaire de la mort d’Albert Camus. Cet auteur, prix Nobel de littérature en 1957, avait écrit dix ans auparavant, un roman traitant d’une épidémie … La Peste !

Se plonger dans cette lecture est intéressant dans la période actuelle, car nombreux sont les échos à la vague épidémique d’aujourd’hui, les autorités qui tardent à réagir, la peur, les mesures de confinement etc.

« Nous sommes dans une véritable tempête, assure l’écrivain Kamel Douad, ce virus nous unit, il nous oblige à repenser notre condition humaine mais par nos actions nous arriverons à bon port ». Le monde n’est jamais ni juste ni injuste, beaucoup dépend de l’Homme qui se révèle pendant le fléau. La phase de dépossession actuelle pousse à la réflexion ; le confinement peut être liberté car il permet à chacun d’aller vers la beauté de l’instant !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.