Polémique autour des marchés

Etant donné les frais de nettoiement des marchés qui ont augmenté de 17%, suite aux incivilités de certains commerçants de Lyon ou d’ailleurs, la Ville envisage une augmentation  de 2% par an des tarifs d’emplacement sur les marchés.

Le marché Bayard en sursis – Bien que Xavier Calmard, adjoint chargé des espaces publics à la mairie du 2e arrondissement, s’oppose à cette mesure qui est trop lourde puisqu’il s’agit encore une fois d’alourdir une taxe, certains forains de la presqu’ile ont accepté 2% de plus la première année seulement. « Il faut avant tout une bonne gestion, l’augmentation ne doit pas être systématique. » indique l’élu.

Ajouté à cela, le marché Bayard du jeudi matin est entré depuis environ cinq ans dans un cycle destructeur, plusieurs forains menacent de partir, et les clients aussi. A cela, plusieurs raisons supposées : d’abord le nombre de moyennes surfaces dans le secteur (Carrefour, Lidl, Casino, Cerise et Potiron …) a augmenté, ensuite la jeune clientèle de la Confluence n’a probablement pas l’esprit de marché, et préfère acheter sur internet.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il y a une vingtaine d’années, ce marché était prospère, s’étalant sur tout le cours Bayard. Aujourd’hui, il ne reste qu’une dizaine de commerçants, qui assurent tout de même faire leurs affaires. « Bien qu’il y ait de la concurrence extérieure, indique Brigitte vendeuse de primeurs, je ne travaille pas moins qu’auparavant ». Elle n’est pas seule dans son cas ; il y a une clientèle d’habitués qui soutiennent que ce marché fédère et crée du lien social. Ils sont très remontés quand on parle de son hypothétique déménagement ou suppression, qui serait une catastrophe pour les personnes âgées.

« Il y a eu une grosse augmentation des tarifs en 2009, mais depuis plus rien » avance le placier. Si certains forains ne sont pas opposés à une légère augmentation des prix, ils ne trouvent pas normal de payer autant que les gros marchés type Saint-Antoine, car ils n’ont pas le même service.

Les forains attendent que la mairie du 2é arrondissement les aide pour fédérer le quartier autour de ce marché. Et Xavier Calmard de conclure « Nous allons le faire avec nos moyens de mairie d’arrondissement ».

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.