Plein la tête

Qu’il s’agisse de transition énergétique, d’urbanisme, social, mobilité, démocratie participative, petite enfance, police municipale etc. de nombreux projets continuent d’être portés par la Ville de Lyon en 2022.

Pour un meilleur service public

D’abord les salaires des agents municipaux sont revalorisés en 2022 et l’attractivité de la fonction publique territoriale favorisée, pour près de sept millions d’euros. « Il s’agit d’augmenter les salaires les plus modestes, ainsi que ceux des filières les plus féminisées pour favoriser l’égalité salariale entre les femmes et les hommes » indique Grégory Doucet maire de Lyon.

Sécuriser les déplacements des piétons et accompagner les modes de transports alternatifs est un objectif prioritaire. Aussi, à partir du 30 mars 2022, les rues lyonnaises seront, dans leur quasi-totalité, limitées à 30km/h pour les automobilistes.

2022 verra la mise en service de la première voie lyonnaise L1, tronçon cyclable de 3,5km. Cet axe, situé entre les ponts Wilson et Lafayette sur la rive gauche du Rhône, détient le record de France de la fréquentation vélo avec plus de deux millions cinq cent mille cyclistes comptabilisés entre janvier et septembre 2021.

Un service de logistique fluviale durable au cœur de Lyon verra également le jour. Les marchandises destinées aux entreprises et aux particuliers de la Presqu’île pourront être acheminées par bateau depuis le Port Edouard-Herriot jusqu’au quai situé au niveau du Pont Morand. Les derniers kilomètres seront ensuite assurés par des vélos à assistance électrique.

Plusieurs projets seront lancés en matière de restauration collective. Dès janvier, les produits utilisés par le prestataire seront issus d’un approvisionnement local et la part de produits Bio atteindra obligatoirement 50% cette année, pour atteindre 75% d’ici trois ans, et aller jusqu’à 100% lorsque cela sera possible. A partir de septembre 2022, les familles lyonnaises auront le choix entre deux menus différents pour leurs enfants : un menu avec protéines animales et un menu végétarien comprenant des protéines végétales.

Après plusieurs années de travaux, la salle de musiques actuelles du Marché Gare rouvrira ses portes à la Confluence, voyant sa jauge portée de trois cents à quatre cents places.

A partir du 1er janvier, les trente-sept sites municipaux consommeront 25% de biogaz français. Cette démarche marque une nouvelle étape pour viser la neutralité énergétique des bâtiments municipaux, alors que leur électricité est déjà 100% renouvelable et d’origine française.

A travers plusieurs concertations, l’objectif du troisième Plan Lumière sera de repenser collectivement le rapport à la pollution lumineuse et rechercher une efficacité énergétique tout en continuant de faire rayonner la richesse architecturale lyonnaise.,

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.