Plan Marshall

Un lycéen sur six d’Auvergne-Rhône-Alpes est aujourd’hui accueilli dans un établissement en mauvais ou très mauvais état. La Région prend donc le taureau par les cornes, et va investir d’ici la fin du mandat, un milliard et demi pour leur réfection

Un effort sans précédent

L’état des lycées de la Région n’a cessé de se dégrader du  fait du vieillissement et d’une évolution démographique non anticipée, qui ne va pas cesser : entre 2015 et 2025 vingt mille élèves supplémentaires sont attendus. De ce fait, nombre d’établissements sont en surcapacité, d’où des créations de classes dans des préfabriqués.

Dès janvier 2016, la Région a engagé un important travail de diagnostic de l’état des établissements, et a en juillet 2017, engagé dans dix lycées, un plan visant à lever les risques en matière de sécurité et de respect des normes réglementaires.

« Nous prenons aujourd’hui nos responsabilités, affirme Laurent Wauquiez président du Conseil régional, et nous engageons dans une nouvelle politique d’ampleur inédite, en faveur de l’immobilier dans les lycées ». A noter qu’en Auvergne la situation est bien plus préoccupante qu’en Rhône-Alpes.

Ce plan pluriannuel rendu possible par les économies déjà réalisées depuis le début du mandat, s’adresse aussi bien aux lycées publics que privés. Il permettra d’accélérer la rénovation ou la construction d’établissements, ainsi que de moderniser et d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments. Cet effort sans précédent vise à protéger les lycéens car la sécurité est une priorité, et à leur permettre d’étudier dans de bonnes conditions.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.