Phénomène de société préoccupant

La lutte contre le harcèlement scolaire est une préoccupation de le Région, aussi le président Laurent Wauquiez a-t-il désigné Anne Lorne, conseillère régionale, faire une étude sur le sujet.

Une mission d’envergure

Le harcèlement scolaire a tendance à se développer dans les établissements, près d’un élève sur dix en sont victimes. « Ce phénomène, véritable enjeu de société, doit être traité dans la durée, et impose d’agir en amont » indique Anne Lorne. En premier lieu, il est nécessaire d’identifier les lieux où se produisent ces violences, car l’enjeu est de comprendre les sources du harcèlement scolaire qui peuvent être multiples (éducatives, modèles familiaux, alcools, drogues, réseaux sociaux, jeux vidéo, pornographie…), puis de considérer les actions déjà engager. Ceci afin de proposer des pistes de réflexion concrètes en matière de prévention, de formation et de lutte contre le harcèlement scolaire.  « On parle de souffrance au travail, poursuit la conseillère régionale, il faut également considérer la souffrance à l’école ». Le harcèlement n’a pas de place dans la société, la volonté de la région est à la fois de le combattre et de soutenir les victimes.

Environ 10% des établissements concentrent la moitié des faits recensés. Un travail doit donc être mené en profondeur pour comprendre l’origine du harcèlement, et le combattre. Et c’est précisément ce que va s’attacher à faire Anne Lorne  dans les mois à venir. A ce titre, elle remettra son rapport à Laurent Wauquiez, le 9 novembre prochain, à l’occasion de la lutte contre le harcèlement scolaire.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.