Patrimoine méconnu !

Au bas des pentes de la Croix-Rousse, à proximité de la place des Terreaux, se trouve le dernier Atelier de Soierie de Lyon, que la maire du 1er arrondissement, Yasmin Bouagga, a visité le mercredi 10 février.

Superposition de couleurs magnifiques !

Ouvert depuis vingt-six ans, cet atelier prolonge la tradition des canuts. « Tout ce que nous proposons est fait à la main, selon les techniques d’impression à la lyonnaise ou à la planche » indique le patron Gérard Genet. Tous les accessoires de soierie sont en séries limitées et souvent sont des pièces uniques qui ne sont pas réservés à une élite, mais accessibles à tous.

Le patron est un artisan qui fabrique sur place, carrés, écharpes et cravates en soie, au travers de deux collections par an. Cet atelier s’est donné l’objectif de poursuivre la tradition lyonnaise. « Certes la soie est un produit noble, poursuit le patron, nous incitons cependant tous les lyonnais à venir nous voir travailler afin de comprendre à travers notre savoir-faire, ce qu’est la conservation du patrimoine ». D’autant qu’actuellement, en raison de la pandémie, les touristes ne se bousculent pas !

Ce savoir-faire ancestral est une aubaine patrimoniale pour la Ville, il est important, voire même capital de le faire vivre pour le conserver !

Atelier de Soierie – 33 rue Romarin – Lyon (1er) – ouvert tous les jours, possibilité de visite de 10 heures à 17 heures  ou sur rendez-vous.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.