Patrimoine gustatif

Depuis 1986, chaque arrondissement de Lyon est jumelé avec un cru du Beaujolais. Le 1er avec le Chenas, le 2e avec le Brouilly, et l’Hôtel de Ville avec le Régnié qui est venu dans les magnifiques salons le mercredi 10 octobre, fêter les trente ans du cru.

Effectivement, c’est en 1988 que Régnié est reconnu comme une appellation du Beaujolais. « Nous sommes très soudé avec le Beaujolais, indique Sandrine Frih adjointe au maire, ces mariages ont été le début d’une grande amitié ». En effet, chaque année la ville de Lyon organise plusieurs manifestations autour de ce fameux cépage !

Depuis l’antiquité, il y a des vignes dans le Beaujolais. « Aujourd’hui dix crus dont le Régnié qui aura bientôt un premier cru, tirent le vignoble vers le haut, assure Patrick Péchard président du cru, ce prince est bien décidé à se faire une place parmi les grands » !

La vigne est une plante extraordinaire, qui a un rapport au sol magique. Elle traduit magnifiquement tout ce que ce terroir d’exception lui met sous les pieds ! Il en ressort un vin souple et élégant qui a une pointe de fraicheur. Contrairement aux idées reçues, il peut tout à fait être un vin de garde !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.