Parrains people !

Le sang de Stéphane Bern n’a fait qu’un tour lorsqu’il a appris, alerté par la Chambre de Commerce et d’Industrie, que le Musée des Tissus et des Arts décoratifs était en danger.

Aussi en tant que défenseur du patrimoine a-t-il apporté tout son soutien à la Région qui s’est donné pour mission de faire renaitre ce musée. Pour bien définir son concours, il est venu le vendredi  8 mars avec Bernard Pivot, président de l’Académie Goncourt, admirer les collections, mais surtout soutenir le projet de rénovation devant un parterre de potentiels partenaires financiers.

Ce musée, histoire de la soierie lyonnaise est un conservatoire des métiers d’art, il présente des savoir-faire uniques au monde, qui doivent être protégés. Le patrimoine ne connait pas la politique, il est la garantie de notre avenir et n’a pas de prix ! « Il est tout de même fort dommage que la ville de Lyon refuse de soutenir un tel projet qui est sur son territoire » relève l’animateur. Ce musée fait la fierté des lyonnais et il n’est pas question qu’il disparaisse.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.