Une page se tourne

L’assemblée générale du CIL Sud Presqu’ile Confluence, le dernière présidée par Marcel Brévi qui a donné sa démission après douze années à la tête de cette instance, qui durant cette période a fait un travail assez considérable pour être relevé, a eu lieu aux Archives municipales le mardi 23 janvier.

Mise en lumière

Deux quartiers forment ce secteur dit « Derrière les Voûtes ». D’abord le quartier Sainte-Blandine composé d’habitations anciennes, puis la Confluence qui a commencé à sortir de terre dans les années 2000. Le CIL a participé à l’échafaudage de ce mille-feuille de l’histoire. Un nouveau quartier, sommet de la modernité urbaine est né, mais pas encore achevé.

Cependant, le président sortant relève quelques points litigieux : d’abord le manque de commerces de proximité, puis la fragilité urbaine de la Confluence à l’espace trop vaste. Il soutient qu’une mobilité de meilleure qualité, et plus de fluidité entre le nord et le sud de la gare sont indispensables, et qu’un meilleur éclairage du cours Charlemagne, de l’Hôtel de Région et du Musée des Confluences serait fort apprécié. « Nous avons un bel ensemble, peaufinons son avenir » lance-t-il.

De nombreuses activités

Au cours des douze années écoulées, le Cil a produit grâce à l’implication de nombreux adhérents, des évènements forts, festifs, populaires et culturels. D’abord le vide-grenier qui rassemble aujourd’hui plus de quatre cents exposants ce qui en fait le plus important de Lyon, puis les guinguettes de la Confluence et l’illumination du cours Charlemagne. Le concours de nouvelles littéraires qui rassemble presque deux cents auteurs qui peuvent ainsi développer leur talent d’écrivain, permet de faire briller la culture et de faire tomber les barrières existantes. Il participe également à la vie citoyenne, forum des associations, réunions, conférences etc.

Le CIL, reconnu par les élus, est l’interface entre la ville et le citoyen, mais comme le précise Marcel Brévi, « il doit être bien géré, par des dirigeants qui œuvrent uniquement pour le bien public ».

Au cours de la dernière décade, le Cil a beaucoup évolué, Marcel Brévi le laisse en parfaite santé. Le nouveau bureau, qui sera élu au conseil d’administration de février, devra poursuivre l’action engagée.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.