Œuvre de justice

En présence d’un grand nombre de personnalités, la Rentrée solennelle du Barreau de Lyon s’est effectuée le vendredi 8 décembre, à la Chapelle de la Trinité

L’humain au centre du débat.

Fort de plus de trois mille avocats, dont une majorité de femmes, le Barreau lyonnais est le deuxième de France, il est très dynamique, et rayonne grâce à la valeur de ses membres. Les avocats lyonnais font preuve d’un bel engagement au service de la justice dont ils sont partenaires. Du conseil à la plaidoirie, ces femmes et hommes de loi participent à la vie économique dans un souci de justice.

L’accusé est seul contre tous, la place de l’avocat est d’être à ses côtés pour s’opposer, sans avoir peur des clameurs. « L’engagement de l’avocat ressemble à un sacerdoce » indique Stanislas François, récemment diplômé. La vérité judiciaire se discute, se construit, mais il n’existe pas de vérité absolue ; l’objectif de l’avocat est de faire triompher celle de son client. Il doit être la défense, même dans les cas les pires. « S’engager c’est agir avec conscience et probité, aller parfois à contre-courant » soutient la Bâtonnière Laurence Junod-Fanget lors de son allocution de fin de mandat, car à partir du 1er janvier 2018, Maitre Farid Hamel vient la remplacer pour deux années.

L’avocat croit aux principes essentiels de la justice – l’exercice de la défense fait partie de la démocratie – il agit avec humanité, et retient un héritage qu’il devra transmettre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.