Nouveau visage

En prenant seuls les décisions, sans concertation avec les lyonnais et les associations concernées, les élus ne font pas toujours de bons choix.

Tout à l’envers

Le premier exemple en est la place Saint-Nizier où devant l’une des plus belles églises de Lyon, dans un quartier qui tôt ou tard sera piétonnisé, un carrefour bien compliqué a été réalisé. Certes cela ralentit la circulation, mais ne met pas en valeur l’édifice cultuel à une époque où l’on cherche à magnifier le patrimoine ! La façade est cachée par les arbres qui auraient été mieux placés dans les angles de la place. La disposition des rampes pour handicapés permet un accès facile aux motos, qui peuvent utiliser la place comme parking de jour comme de nuit et ce des deux côtés, sans compter les vélomoteurs qui prennent de la vitesse pour mieux sauter à la sortie de la place ou utilisent les rampes à contre sens,  et les « skateurs » qui sautent par-dessus les bancs ! De plus, des emmarchements sont dangereux pour les piétons, de nombreux ont d’ailleurs déjà trébuché !

Un parvis semi-circulaire aurait permis de mettre l’église en valeur comme le demandaient les associations rejointes par cinq mille huit cents lyonnais, tout en ralentissant la circulation comme le souhaitait la municipalité.

Les lyonnais demandent de la végétalisation. Pour répondre à cela, la municipalité a refait la place des Terreaux entièrement minérale, et disposé des bacs à fleurs rue Edouard Herriot rendant la circulation impossible !

Concernant la place Louis Pradel, une soixantaine d’arbres seront plantés côté nord, et un plan d’eau viendra magnifier l’espace. Ceci au détriment des skateurs qui seront relégués place Tolozan !

Une concertation devrait avoir lieu à propos du pont Morand qui deviendrait à sens unique est-ouest, et pour l’axe nord-sud où une voie serait supprimée dans chaque sens !

Au lieu de mener une réflexion sur l’avenir de la presqu’île, les collectivités ont commencé par des aménagements coûteux qui auraient dû faire l’objet de concertations qui n’ont jamais eu lieu !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.