New deal

Sur un budget 2017 de quelques cinq milliards d’euros, la région Auvergne-Rhône-Alpes, après avoir selon le vice-président Etienne Blanc, réussi son pari en 2016, envisage de faire au cours de l’année qui vient, les mêmes économies, soit soixante-quinze millions d’euros.

Politique d’inversion – Pas d’augmentation des impôts, diminution drastique des dépenses de fonctionnement pour une relance de l’investissement, lutte contre le gaspillage sont les objectifs que se donne l’exécutif. « De ce fait, notre capacité d’autofinancement va augmenter, précise le président Laurent Wauquiez, nous aurons moins recours à l’emprunt ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les économies de fonctionnement se reportent sur l’investissement, pour ainsi injecter un milliard d’euro dans l’économie, afin de faire éclore ou favoriser de vrais projets. « Nous sommes sur une grande clarté au niveau de nos choix » poursuit le président. Ceci, dans plusieurs domaines :

  • La sécurité dans les gares, TER et lycées
  • L’emploi, en soutenant dix mille entreprises, la recherche, le tourisme, l’agriculture et en aidant les personnes à s’orienter sur les métiers en tension.
  • Les projets d’avenir en ce qui concerne les routes, le ferroviaire et les infrastructures numériques
  • L’aménagement du territoire en accompagnant les communes dans leurs investissements majeurs
  • La santé et le handicap dont les budgets vont doubler
  • Le développement durable, par la rénovation énergétique et le soutien de projets innovants.

Etant donné la baisse de dotations de l’Etat qui est de un milliard d’euros sur cinq ans, Auvergne-Rhône-Alpes fait de très gros efforts pour se désendetter, et ramener le budget à l’équilibre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.