Montrer patte blanche

La majorité des restaurateurs estiment qu’ils ne sont pas des policiers et que même avec l’instauration du passe vaccinal, ils n’ont pas à contrôler l’identité des clients.

Vigilants mais sans plus

« Floue », « complexe », voire carrément « risquée »… La possibilité de contrôler les identités des clients accompagnant l’instauration du passe vaccinal n’a pas convaincu les restaurateurs ni les serveurs.

En règle générale, cela ne change pas grand-chose, les clients présentent leur passe, et ceux qui n’en ont pas évitent de fréquenter ce type d’établissements. « Nous contrôlons déjà le passe, cela devrait être suffisant, déclarent de nombreux patrons, nous n’avons pas à nous attarder sur l’identité et l’âge ». Et puis économiquement c’est compliqué, si une table de six ou huit arrive et qu’une personne n’a pas sa carte d’identité, le restaurant risque de perdre la table, ce qui ne le ravit pas.

Cependant certains ne laissent rien passer. « Si le passe est rouge, nous demandons au client de partir ». Des contrôles peuvent être effectués, et à ce moment-là, le client comme le restaurant sont sanctionnés.

D’autre part, les petits établissements n’ont pas forcément le temps de contrôler l’identité, cela n’entre ni dans leurs attributions, ni dans leurs compétences. Demander à une population d’en contrôler une autre est une ouverture à la dérive !

Tous reconnaissent tout de même que le plus compliqué est le télétravail qui leur supprime une partie souvent importante de leur clientèle.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.