Le monde du travail en révolte

Le mouvement social n’en finit pas. Malgré l’adoption de la loi Travail avec le 49.3, les manifestants de tout bord demandent son abrogation.

D’une manifestation par semaine, le mouvement s’est amplifié. Bien qu’étant un peu moins nombreux, les manifestants reviennent deux fois par semaine. « Tous ensemble, tous ensemble, nous demandons la grève générale » scandaient-ils mardi 17 mai.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Partie des Brotteaux, la manifestation avait Bellecour pour but. Mais la police, en nombre autour de la place a envoyé en riposte aux projectiles jetés rue de la Barre, quelques bombes lacrymogènes puis fait irruption sur la place, de manière à disperser un grand nombre de manifestants. Cependant, les irréductibles sont toujours là, et s’expriment. « C’est en donnant la parole à la base que nous pouvons orienter notre mouvement en fonction de ce que pense chacun » indique Dimitri Sébian du syndicat Sud collectivités territoriales. Il est important, qu’il y ait coordination entre les différentes organisations et convergence dans la lutte. La majorité des manifestant qui reconnaît que la violence économique, physique ou autre, est partout dans les quartiers, pense qu’il faut être unis et agir tous ensemble pour arriver. Cependant, le matin même, François Hollande a dit qu’il ne céderait pas sur cette loi, certains parlent alors de révolte, voire même de révolution 

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.