Modernité ou retour à l’âge de pierre

La Ville de Lyon a pris la décision d’interdire le chauffage des terrasses des cafés et restaurants, responsables de l’émission de cinq cent mille tonnes de CO2 par an en France, ce qui est considérable dans le contexte du changement climatique. Cette mesure est applicable depuis l’été, dans l’ensemble de la ville.

« Nous ne réaliserons pas la transition écologique sans sobriété, poursuit le maire, le climat n’attend pas ! ».

Afin que leurs clients n’aient pas trop froid lorsqu’ils sont attablés sur la terrasse, les établissements tel Comme à la Maison rue Louis Vitet, leur proposent des couvertures !

Il faut tout de même reconnaitre qu’en moyenne, seule une terrasse sur dix bénéficie d’un chauffage, et que Lyon n’est pas la première ville de France à appliquer une telle mesure.

« C’est dans les villes tournées vers l’écologie que va se jouer l’avenir » assure Grégory Doucet maire de Lyon. La ville veut la « neutralité climatique » d’ici 2030, mais sans savoir exactement où elle va, puisque la définition n’est pas encore précisée !

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.