Modèle lyonnais

Une convention a été signée à l’Hôtel de Ville, le mardi 6 septembre, entre la Ville de Lyon et la Chaire Entrepreneuriale en Economie sociale et solidaire (ESS) de l’université Lyon II.

Une dynamique accompagnée par la ville – Dès 1835, des coopératives ouvrières et sociales ont existées à Lyon, mais c’est surtout à partir des années 1980 que ce type d’économie s’est mis en place. Aujourd’hui, elle recherche des solutions durables face à une économie en difficultés.

Signature de la chartre

Signature de la chartre

« Ce partenariat entre une ville et une université est une première en France, indique Dounia Besson adjointe au maire, Lyon qui a toujours été active dans ce domaine, est reconnue comme un haut lieu de l’Economie sociale et solidaire. » Dans chaque quartier il est possible de générer de l’ESS pour la rendre accessible au plus grand nombre et ainsi créer de la richesse et des emplois non délocalisables.

Reconnue par l’Etat depuis juillet 2014, elle apporte une force d’innovation et est intéressante dans un monde en mutation « Elle nous propose une vraie force de développement pour l’avenir» avance Hugues Sibille président de la Fondation du Crédit Coopératif qui reconnait que le contexte actuel est extrêmement porteur pour le développement de l’ESS.

Et il y a de quoi faire, car l’ESS ne meuble pas encore le terrain, puisque les deux cent cinquante mille entreprises dénombrées occupent deux millions trois cent mille salariés, soit à peine 10% de l’emploi en France. La loi encourage un changement d’échelle.

contact: lyon-presquile@orange.fr

2 réflexions au sujet de « Modèle lyonnais »

  1. La personne qui signe la charte sur la photo est un docteur en économie à l’université Lyon II, ex 1er adjoint à la Mairie de Vaulx-en-Velin, mais pas un mot sur lui et son action dans cet article. Est-ce bien normal ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.