La misère au grand jour

Le mardi 17 octobre était la trentième journée mondiale du refus de la misère. A cette occasion, ATD Quart Monde et un collectif d’associations luttant contre la pauvreté, se sont retrouvés place de la République pour sensibiliser les passants, et assurer que la misère existe toujours, en France et ailleurs.

Réalité effrayante

La misère la plus profonde se transmet de génération en génération, des personnes qui ne savent pas lire et sont marginalisées doivent se battre au quotidien. Plus de deux millions de personnes vivent en France sous le seuil de pauvreté. « La plupart d’entre elles veulent travailler, mais sans qualification, sans diplôme, cela est très difficile » assure Michel Lansard coordinateur de l’opération.

La société ne devrait pas accepter ces situations. L’objectif de cette journée était d’inciter le gouvernement à agir. L’action du collectif fait tout de même, petit à petit avancer les choses, car précisément mardi, Emmanuel Macron a lancé, un plan de lutte contre la pauvreté, spécialement en direction des enfants et de la jeunesse avec comme objectif l’égalité des chances, quel que soit le milieu d’origine.

Pierre est vraiment interpelé par cette réalité « Heureusement qu’il y a des associations caritatives qui œuvrent pour cette cause difficile ». Mais tout le monde n’est pas du même avis, certaines personnes affirmant que la misère en France n’existe plus. Pourtant, le collectif continue de se battre pour redonner de la dignité à ces personnes qui bien souvent sont au fond du trou.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.