Miroir de la condition humaine

Une magnifique exposition, intitulée « A la mort, à la Vie ! Vanités d’hier et d’aujourd’hui », qui rappelle que toute vie humaine, ô combien belle et précieuse, a une fin, a été inaugurée le jeudi 25 novembre, au musée des Beaux-Arts.

Vanité des vanités, tout est vanité !

Tout en remettant en scène les collections du musée, cette exposition traite de la vie, et la manière dont les artistes l’abordent. Depuis un millier d’années, une grande diversité de genres et de thématiques ont été mises à profit pour exprimer la fragilité de l’existence.

Le parcours oscille entre la mort et la vie. Il s’agit d’un sujet profond, sans représentation morbide, hormis les squelettes à l’entrée, mais au contraire, d’une beauté lumineuse. Au cours de ce cheminement, la conscience de la vanité va croissant, une symbolique très recherchée, comme celle du citron qui évoque l’amertume de la vie, ou les fruits trop mûrs qui en symbolisent le cycle, se retrouve au cœur des œuvres. Le visiteur est invité à rire de ses prétentions, plutôt qu’à en pleurer.

Plusieurs scènes montrent la futilité du plaisir terrestre, qui inévitablement conduit à la mort, comme la fleur qui par sa fragilité est l’emblème de la brièveté de l’existence. Le vivant, aussi splendide soit-il, ne tient qu’à un fil !

A voir du 27 novembre 2021 au 7 mai 2022

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.