Mi-réel, mi-imaginaire

L’artiste photographe Julien Richetti expose jusqu’au 16 janvier, à la mairie du 1er.

Il s’agit de photos de femmes, retravaillées, faites à partir de modèles humains ou plastiques. Un photomontage à l’ordinateur permet d’obtenir des personnages fantastiques, imaginaires, futuristes. « Pour moi, c’est la représentation du mystère humain » avoue l’artiste qui, passionné par son travail, imagine l’extraordinaire. Depuis quatre ans, ses imaginations l’occupent à plein temps, et il fait cela avec bonheur. Il réalise en moyenne une création dans la journée, mais précise que seulement la moitié est présentable donc vendable. Cet artiste lyonnais n’a pas d’idée directrice, il travaille suivant ses sensations et ses inspirations « Je mélange mes photos pour créer des images, des portraits composites » Par la fusion de plusieurs photographies, Julien Richetti fait naitre des effets de matières et de couleurs surprenants sur lesquels se détachent des visages, la figure humaine universelle transparait.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

contact: lyon-presquile@orange.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.