Métropole et logement

La Métropole lyonnaise est la seule collectivité territoriale en France dans laquelle ait été supprimée une couche du millefeuille administratif. Michel Le Faou adjoint au Maire de Lyon chargé de l’habitat et du logement, est venu s’expliquer le mercredi 21 janvier, auprès des propriétaires.

Accroitre le parc de logements – Afin de permettre à cette institution de se développer et de créer de la richesse pour la redistribuer, il est indispensable qu’il y ait le plus de convergence possible entre la sphère publique et la sphère privée, de manière à agir au nom de l’intérêt général.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le secteur du logement, la conjoncture est incertaine, aussi la Métropole essaie-t-elle d’obtenir un contexte clair à l’échelle d’un bassin de vie d’un rayon de quatre-vingts kilomètres, afin de ne pas décourager les investisseurs. Il s’agit d’abord de préserver l’équilibre aujourd’hui atteint, entre surfaces bâties et agricoles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Actuellement, il y a un, effort d’urbanisation à faire, car d’ici 2030, cent-cinquante mille habitants supplémentaires sont prévus dans l’agglomération, il va donc falloir construire plusieurs milliers de logements, si possible à proximité des transports en commun. Il faut reconnaitre que depuis 1999, il y a eu une augmentation de vingt mille résidences principales dans la Métropole, pendant que les logements vacants anciens diminuaient de 20%, ce qui permet à la ville d’augmenter sa capacité d’accueil « Il faut poursuivre dans ce sens, indique Michel Le Faou, et augmenter le parc de logements, en adaptant les taux de mixité sociales – à ce jour 11% dans la presqu’ile – et en favorisant la production de grands logements pour répondre aux besoins des familles. « Lorsque l’on génère du logement, on accueille une population nouvelle, poursuit l’adjoint, cela entraine des besoins en équipements et services publics ». Pour ce faire, la ville demande au secteur privé, promoteurs et aménageurs, d’apporter une contribution.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La part des propriétaires investisseurs est importante pour maintenir le niveau de production. Quoiqu’il en soit, la ville va maintenir son soutien à la production de logements sociaux, ainsi qu’aux dispositifs d’accession à la propriété.

Un nouveau Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat devrait être élaboré d’ici 2018, afin de poursuivre la construction d’une ville harmonieuse et agréable à vivre.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.