Mémoire de tolérance

En ce jour de centenaire de l’armistice de la Grande Guerre, il est utile de rappeler que les juifs ont joué un rôle important lors de ce conflit, confirmant ainsi leur patriotisme et leur intégration réussie dans la patrie des Droits de l’Homme. Parmi les cent quatre-vingt mille recensé à l’époque, trente-deux mille ont combattu et cinq mille péri. Une cérémonie organisée le 11 novembre à la synagogue, a voulu leur rendre hommage.

Défendre la patrie

Et ceci, particulièrement à Abraham Bloch, Grand Rabbin de Lyon de 1908 à 1914, aumônier des armées, qui périt sur le champ de bataille alors qu’il portait un crucifix à un soldat mourant.

« Les juifs sont le plus vieux témoignage vivant de l’histoire et de la mémoire, ils illustrent le vivre ensemble, rappelle Marcel Dreyfus président du Consistoire, malheureusement l’antisémitisme ressurgit ». Cette guerre a été un conflit particulièrement meurtrier. A travers Abraham Bloch, cette cérémonie a voulu rendre hommage à tous les aumôniers des armées, et à tous les juifs morts pour la France depuis 1792, année où ils ont acquis la nationalité française.

Cette guerre a par sa brutalité, bouleversé toutes les nations, mais c’est avec les leçons du passé que l’on construit l’avenir. Par leur sacrifice, les juifs ont montré qu’ils sont de bons et loyaux français qui défendent les valeurs de la République avec ardeur.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.