Manifestations, ça suffit !

Les commerçants de la Presqu’île, excédés, refusent catégoriquement une fin de manifestation Place Bellecour le samedi 12 décembre 2020. Oui au droit à manifester, non dans la Presqu’île.

Zone de non-droit !

Après un mois de confinement et de fermeture imposée, les commerces viennent confirmer que la Presqu’île est désormais une zone de non droit où il y a beaucoup trop de manifestations. La liberté d’entreprendre, la libre circulation des lyonnais n’existent plus le samedi après-midi autour de la Place Bellecour ou de la place des Terreaux, et l’égalité par rapport aux autres territoires de la Ville, n’existe plus dans la Presqu’île.

Depuis deux ans, des centaines de manifestations empruntent inlassablement les mêmes parcours, sur les mêmes places du centre-ville, générant un effet repoussoir pour les habitants, les chalands, les simples promeneurs. Les commerçants sont excédés de ne pas pouvoir accueillir en toute sérénité et sécurité leurs clients, mais doivent supporter hélicoptères, gaz lacrymogènes, débordements et rues bloquées par les forces de l’ordre ! « Que représentent désormais la Presqu’île aux yeux des lyonnais et des grands lyonnais ? » s’interroge Olivier Michel président de My Presqu’ile, organisme manager du centre-ville ». Les défilés s’éternisent dans entre Rhône et Saône, sans aucune considération  pour les habitants et les activités économiques abritant cinquante mille emplois de proximité ancrés dans l’économie réelle. My Presqu’île, exige que d’autres alternatives et parcours de manifestations soient mis en place pour le samedi 12 décembre et les samedis suivants, et que des dispositions soient prises de toute urgence, car les commerçants n’acceptent plus cette situation chronique, et catastrophique humainement et économiquement.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.