Manifestation Pot au Feu

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi 5 mai place des Terreaux, afin de rappeler leur désaccord envers les réformes annoncées par le gouvernement. Au cours d’ateliers, les passants étaient invités à s’exprimer.

Une France à deux vitesses

Cet évènement, organisé par le Comité du 5 mai, a rassemblé des opposants de tous horizons, c’était la convergence des luttes pour une société meilleure. Toutes les personnes présentes estiment que le service public est la voie pour sortir la France de l’ornière. « La contestation doit être positive, indique l’un des organisateurs, elle doit tendre vers des propositions émises par la base ». Le service public ne doit pas avoir de logique comptable, il faut répartir l’argent différemment pour le bien des français.

Par leurs actions, les fonctionnaires défendent aussi le privé en obtenant des avancées sociales, et en protégeant les droits acquis, si le statut est supprimé, comme le veut le gouvernement pour la SNCF, c’est un retour en arrière.

Ils se sont réunis pour réclamer plus de justice sociale. « Je n’ai aucune envie de vivre dans un monde à deux vitesses où pauvres et riches se côtoient » assure Alice une passante que ce rassemblement interpelle. En revanche, d’autres sont énervés « par cette poignée d’énergumènes qui mettent le bazar dans le pays ».

Cette manifestation voulait exprimer dans le calme, la colère et le sentiment de frustration ressenti par certains français.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.