Maintenir la pression

Quelques deux cents cinquante tracteurs et cinq cents agriculteurs venant du pourtour de l’agglomération, ont manifesté à Lyon en faisant le tour de la place Bellecour, le mardi 22 octobre.

Ensemble on va plus loin

Bien entendu, le trafic en a été perturbé, et plusieurs rues fermées à la circulation. Ceci, parce que les agriculteurs veulent alerter les pouvoirs publics sur leur situation, et être reconsidérés. « Sans recherches biotech et sans phyto, l’agriculture française sera à genoux » s’exclame Denis agriculteur dans l’Ain. D’autre part, les accords de libre-échange les mettent en concurrence avec des pays qui n’ont pas les mêmes normes, et où les coûts de production sont moins élevés.

Reçus à la préfecture, les agriculteurs ont proposé plusieurs mesures – qu’ils puissent avoir des accords de filières et vendre à des prix corrects et équitables qui leur permettent de vivre, que l’Etat continue à investir sur leur outil de travail, crée des réserves d’eau, et revalorise leurs retraites – dont ils attendent rapidement des réponses concrètes, faute de quoi une manifestation de plus grande ampleur sera organisée ! « On tient la pression au maximum, nous sommes très inquiets pour l’avenir, il faut se serrer les coudes ».

Ils s’estiment trahis dans les échanges commerciaux. L’agriculture protège et est soucieuse de la sécurité alimentaire. La France a besoin de paysans qui eux-mêmes ont besoin des français pour acheter leur production.

contact: lyon-presquile@orange.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.